Accord mets-vin : quel vin déguster avec des makis ?

Le vin et la cuisine japonaise sont tous deux basés sur des traditions séculaires. Comment combiner le vin et les makis ? Les makis sont devenus tellement à la mode que les Français sont devenus les premiers consommateurs de ce plat traditionnel japonais.

Sushi, maki, sashimi, quelle est vraiment différence ?

Le sushi est le plus célèbre des trois plats dans notre pays, bien qu’au Japon il s’agisse d’un plat occasionnel. Il se compose de deux ingrédients principaux : du vinaigre de riz – Shari ou 舎利 pour l’intime – combiné à un autre ingrédient appelé neta – 寿司ネタ – qui est généralement du poisson cru ou des fruits de mer.

Maki, le petit frère de Sushi, en fait Makizushi, signifie « sushi in a roll ». Il est composé de riz au vinaigre, de quelques bonnes choses comme du poisson, des légumes et d’une feuille d’algue séchée.

Sashimi – 刺身 – qui signifie « chair coupée » est un plat beaucoup plus simple que les précédents. C’est la pureté des ingrédients dans sa forme la plus pure : le poisson en fines tranches. Mais ne vous fiez pas aux apparences, c’est l’art culinaire de présenter artistiquement un poisson cru de la taille d’une bouchée.

Quel vin pour accompagner les makis ?

La bière est généralement recommandée avec les makis et les sauces. L’amertume de cette boisson se marie bien avec le goût distinct des sauces au wasabi, au soja ou au gingembre. Quelle que soit votre préférence, veillez à ne tremper qu’un petit morceau de poisson dans la sauce, pas de riz, ou laissez les makis y tremper 10 minutes.

Mais puisque vous êtes sur un blog consacré au vin, autant donner des conseils sur les vins à choisir.

Pour cette spécialité alimentaire, le choix du vin est assez évident. En ce qui concerne le poisson et le riz blanc, c’est un vin blanc jeune, sec, onctueux – pas de fût – et peu fruité. Vous pouvez déjà poser la bouteille de vin rouge ; la saveur du maki est trop subtile pour correspondre à la puissance aromatique et aux tanins du vin rouge.

Pour accompagner ce plat, je vous encourage à vous tourner vers les vins blancs de Bourgogne. Les makis pourraient facilement être accompagnés d’un Mâcon Village ou d’un Chablis dans sa jeunesse.

Vous pouvez également vous rendre dans la vallée de la Loire, où les vins blancs sont tendus et vibrants comme le Muscadet ou le Sauvignon. Personnellement, je choisirais le Chenin avec un Vouvray sec ou l’Anjou. Le Pouilly-Fumé est également un excellent choix.

Pour les makis, les vins blancs d’Alsace sont les plus courants, notamment le Riesling ou le Sylvaner. Ces vins ont la réputation d’être d’une belle finesse avec de belles notes de Pierre à Fusil.

Vous voulez voyager ? Un Riesling Trocken sec en provenance d’Allemagne se marie aussi très bien avec les makis.

Le vin rouge n’est certainement pas le vin idéal pour faire ressortir les saveurs des sushis, mais je suppose que certains d’entre vous sont des amateurs de vin rouge. Le vin rouge a des tanins qui ne s’accordent pas bien avec l’acidité du vinaigre et déforment la saveur délicate du poisson cru.

Il ne me reste qu’une chose à faire : à vos baguettes et un tire-bouchon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *