Domaine viticole de l’îles des Embiez, un vignoble unique en bord de mer à découvrir cet été pendant vos vacances

« Domaine viticole de l’île des Embiez », un vignoble exceptionnel de 10 hectares en bord de mer, dont le millésime 2020 sera labélisé bio !

On savait que Paul Ricard avait créé la célèbre marque de boisson anisée, mais il produisit aussi du vin… et pas n’importe lequel, celui de son île…

Flottant au large de la côte varoise, l’île des Embiez est un petit paradis de nature qui abrite un vignoble exceptionnel de 10 hectares. Soucieux de préserver la vigne implantée sur l’île depuis 1901, et précurseur en matière d’écologie, Paul Ricard, qui a acheté l’île des Embiez en 1958, décida de poursuivre cette tradition vinicole. Aujourd’hui, ses ascendants, fidèles à ces principes, continuent à mettre en avant ce terroir unique de l’île des Embiez. Le Domaine de l’île des Embiez est le terroir des Côtes de Provence le plus excentré par rapport à l’appellation et un des rares domaines de la commune de Six-Fours-les-Plages.

Ce vignoble artisanal produit chaque année en moyenne 25 000 bouteilles de vin : du rosé surtout mais également du rouge et du blanc. Les vins des Embiez sont constitués de cépages multiples comme le merlot, le cabernet sauvignon, le grenache, le cinsault, l’ugni blanc, le rolle et la syrah. Ils sont tous labellisés AOP Côtes de Provence et IGP (Vins de Pays du Var).

Depuis 2017, le vignoble est en conversion biologique, le millésime 2020 pourra enfin revendiquer la labellisation « bio », une belle récompense pour les efforts fournis depuis 3 ans !

Ce qui fait la particularité de ce domaine c’est d’abord son implantation. Le caractère insulaire des Embiez, son ensoleillement, son air marin, son sol argilo-calcaire et schisteux qui bénéficie des influences maritimes permettant de préserver de belles acidités, donnent un terroir bien spécifique. Ces influences font la typicité de ses vins, caractérisés par de jolies trames salines.

Ce qui différencie le Domaine de l’île des Embiez des autres domaines c’est aussi sa taille, seulement 10 hectares, quand la plupart des vignes en font 30. Des vignes artisanales chouchoutées par un viticulteur attentionné et généreux. Ses vignes, Etienne Pats les entretient avec beaucoup d’amour et de passion. Arrivé en 2017 sur le domaine de l’île des Embiez, il lance une conversion biologique pour produire un vin qui soit à l’image de cette île paradisiaque : NATUREL. Ainsi, le désherbage des parcelles est uniquement fait de façon mécanique, au pied des vignes, et pour favoriser la fertilité des sols, il utilise principalement du fumier. Le traitement de la vinification répond également à un cahier des charges très strict.

L’autre particularité de ce domaine est que tout est fait directement sur l’île : plantation et entretien des vignes, vendanges à la main, mise en cuve dans la cave de l’île, maturation et mise en bouteille, jusqu’à la vente. Le tout dans le respect des valeurs de l’île. Le vin des Embiez est proposé dans les établissements de l’île, à la Cave des Embiez en saison et à la Capitainerie hors saison.

Etienne Pats, un vigneron pas comme les autres

Etienne Pats est né à Neuilly-sur-Seine en 1970. Il ne se prédestinait pas du tout à une carrière de vigneron. Après des études de commerce il travaille de nombreuses années dans le domaine de l’audiovisuel en qualité d’assistant réalisateur. Passionné de vin depuis toujours, il quitte Paris pour Marseille en 2006, et décide alors de changer de vie. À 38 ans, Etienne retourne sur les bancs de l’école et décroche en 2008 un BTS en viticulture et œnologie. Après plusieurs expériences en maître de chai en Provence il fait l’acquisition en 2011 de 3 hectares de vignes à Pierrefeu-du-Var. En 2017, il met ses vignes en fermage pour venir s’occuper à plein temps du domaine de l’île des Embiez.

Un peu d’histoire sur le Domaine de l’île des Embiez

Rare domaine viticole de Six-Fours-Les-Plage, le vignoble de l’île des Embiez est composé d’une dizaine de parcelles réparties sur 10 hectares. Les premières vignes furent plantées entre 1580 et 1600 par la famille Lombard, alors propriétaire de l’île. En 1922 elles produisirent un vin réputé de consommation locale qui fut transporté par bateau dans des barils jusqu’à la côte. Elles furent abandonnées durant la seconde guerre mondiale puis remises en état en 1947. Paul Ricard fit l’acquisition de l’île des Embiez en 1958, il décida de poursuivre et de redorer la production viticole du Domaine.

Aujourd’hui, le Domaine de l’île des Embiez est entretenu et géré de A à Z par les employés de la Société Paul Ricard, il produit environ 25 000 bouteilles en moyenne par an dont :

Le rouge en IGP Var
Le rosé et le blanc en AOP Côte de Provence
Plusieurs formats sont disponibles, pour toutes les envies et tous les budgets : en bouteille (75 Cl), en Magnum (1.5 l) et le rosé en AOP Côte de Provence, en Jéroboam (3 l). Vous trouverez également le rosé IGP Var sous forme de Bib (bag in box) de 3 litres pour vos apéritifs d’été, barbecues, repas en terrasse, sur le pont d’un bateau ou pique-nique sur la plage.

Un millésime 2020 labélisé BIO

Qu’est-ce que viticulture biologique ?

Une viticulture biologique repose sur le respect des équilibres naturels, excluant ainsi l’usage des produits chimiques de synthèse et des OGM, privilégiant ainsi les matières premières d’origine naturelle pour cultiver la vigne et le travail des sols ainsi que le désherbage exclusivement mécanique. Ce qui permet de redonner vie au sol et à son écosystème naturel peuplé d’espèces animales et végétales.

Combien de temps dure la conversion ?

Afin de pouvoir obtenir la certification « agriculture biologique » (AB), une période de conversion de 3 ans est nécessaire, durant laquelle le viticulteur doit respecter un cahier des charges précis, régie par le règlement européen (CE 2092/911) et commun à l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Cette transition permet notamment d’assurer le nettoyage du sol, ainsi, toutes les mesures de l’agriculture biologique doivent être mises en place, sans que les produits ne puissent être commercialisés sous le logo AB. Des organismes certificateurs agréés par l’état (Ecocert, Qualité France, Ulase…) sont ensuite en charge de contrôler la bonne mise en pratique de ce cahier des charges, notamment sur l’utilisation des substances actives autorisées pour les traitements, les types d’amendement et la fertilisation, afin de décerner ce précieux label à l’issue de ces 3 ans.

Comment le Domaine des Embiez met cela en pratique ?

Au pied de la vigne, Etienne Pats et son équipe font un désherbage mécanique et laissent autour (entre les vignes et autour de la parcelle) un enherbement – procédé qui consiste à maintenir et entretenir un couvert végétal naturel – permettant de lutter contre l’érosion et de développer l’activité organique de la terre. Pour favoriser la fertilité des sols, ils utilisent principalement du fumier. Les procédés et produits utilisés pour la vinification sont également très stricts et limités, notamment suite à la réglementation sur la vinification biologique et le vin « bio » adoptée à Bruxelles début 2012.

Pourquoi avoir fait le choix de cette conversion biologique du vignoble ?

Soucieux de la préservation de cet environnement magnifique, la famille Ricard a toujours travaillé le vignoble de manière raisonnée, cette conversion permet donc d’aller plus loin dans cette démarche et d’officialiser son engagement en respectant un cahier des charges précis, lisible de tous. L’objectif étant toujours de produire des raisins de qualité tout en préservant ce terroir exclusif et la pérennité de son vignoble. De plus, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur étant la deuxième région de France où la production viticole bio est la plus importante ; il est apparu évident que le Domaine de l’île des Embiez, terroir des Côtes de Provence le plus excentré par rapport à l’appellation et seul domaine de Six Fours les Plages, s’engage lui aussi de manière officielle dans cette démarche.

Les îles Paul Ricard, le secret le mieux gardé de la Méditerranée !

Flottant au large de la côte varoise, l’île des Embiez et l’île de Bendor, qui composent Les Iles Paul Ricard, sont cerclées de fonds transparents et dorées à l’année par le soleil, elles ont miraculeusement échappé à l’assaut des foules. À quelques minutes par bateau du littoral, elles font office d’ailleurs lointain. Préservées de la masse estivale. Au plus fort de l’été, elles cultivent l’indolence de ces destinations que seuls, les connaisseurs se partagent. Leur secret ? Deux îles, deux villages, un cadre paradisiaque et le charme authentique des vacances de notre enfance. Baptisées du nom de l’industriel, amoureux de la nature, elles ont su garder l’authenticité qu’il leur avait insufflé il y a plus d’un demi-siècle : préserver la nature omniprésente, privilégier des plaisirs simples et cultiver une convivialité non feinte.

Deux îles toutes proches où vous vous sentirez loin

La caractéristique fondamentale de l’île des Embiez et de l’île de Bendor, est d’être privée mais ouverte au public, donc d’être une destination où l’ensemble de l’offre et des services proposées durant l’expérience client sont intégrés : de l’arrivée sur le bateau pour accéder à nos îles, au retour sur le continent, en passant par l’hébergement, la restauration… Les îles sont aussi et avant tout, des destinations paradisiaques, à quelques minutes en bateau du continent. Sur l’île, les clients ont accès à la nature, avec une vue quasi constante sur la mer et l’horizon. L’évasion est immédiate, loin de la foule, sans circulation automobile, l’île des Embiez et de Bendor sont des cocons insulaires facilement accessibles. En termes d’hébergement, là aussi nous avons adapté nos offres et nos services, pour des séjours en pleine nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *